Le travailleur autonome – la travailleuse autonome

Par Marie-Christine Ponce, CPA, CGA

 

 

 

La période des déclarations fiscales des particuliers 2019 est déjà entamée depuis quelques jours et vous êtes travailleur autonome. Vous venez de recevoir par la poste ou par courriel un T4A.

 

Savez-vous quoi faire avec ce feuillet ?

Si vous avez reçu un tel feuillet, c’est que vous avez chargé des honoraires pour des services rendus à un particulier, à une fiducie ou à une société. Le payeur avait l’obligation de vous en remettre un si le total de tous les paiements de l’année était supérieur à 500 $ et/ou le payeur avait retenu de l’impôt sur le paiement.

 

Ici, il s’agit de SOSprof. Dans le cadre de votre contrat/mandat chez SOSprof, vous facturez vos heures de travail sur la plateforme (vos feuilles de temps) de façon autonome afin que SOSprof vous rétribue pour vos services rendus. – Chantale Alvaer

 

Que fait-on avec ce feuillet ?

Vous devrez inclure ce feuillet T4A dans votre déclaration d’impôt des particuliers plus particulièrement comme revenus de travailleur autonome.

 

Le travailleur autonome bénéficie de certains avantages

Le travailleur autonome travaille pour son propre compte; il travaille avec les clients avec lesquels il désire travailler.

 

Par exemple chez SOSprof votre tarif peut inclure un supplément pour l’essence, une réduction pour le service à votre domicile ou pour le service en ligne, l’ajout de temps supplémentaire pour la préparation (à la demande du parent). – Chantale Alvaer

 

L’entreprise individuelle exploitée sous un nom comprenant le prénom et le nom de famille du propriétaire (vous les tuteurs) n’est pas tenue de s’enregistrer au registraire des entreprises.

Les revenus du travailleur autonome sont considérés comme des revenus personnels. Le travailleur autonome bénéficie donc des différents crédits d’impôt des particuliers.

Les dépenses déductibles provenant des activités de son entreprise individuelle peuvent permettre de réduire le montant d’impôt personnel à payer du travailleur autonome.

 

Dépenses déductibles

Voici les grandes catégories des dépenses déductibles pour le travailleur autonome :

  • Publicité
  • Repas et frais de représentation
  • Créances irrécouvrables
  • Assurances
  • Intérêts et frais bancaires
  • Taxes d’affaires, droits d’adhésion et licences
  • Frais de bureau
  • Papeterie et fournitures de bureau
  • Honoraires professionnels
  • Frais de gestion et d’administration
  • Loyer
  • Réparation et entretien
  • Salaires
  • Impôts fonciers
  • Frais de voyage
  • Services publics
  • Carburant et huile
  • Livraison, transport et messagerie
  • Dépenses relatives aux véhicules à moteur
  • Déduction pour amortissement

 

Loyer

Le travailleur autonome peut déduire comme dépenses de loyer le montant du loyer, les frais de chauffage et d’électricité ainsi que les frais d’entretien et de réparation.

Si le travailleur autonome est propriétaire du bâtiment, les taxes et les intérêts sur l’hypothèque sont déductibles, mais pas le capital.

Si le bureau est à domicile, la dépense déductible doit correspondre à la proportion qu’occupe l’espace de travail du travailleur autonome. Cet espace ne peut pas être supérieur à 50% de l’espace disponible du domicile. Le gouvernement fédéral permet de déduire le montant total des dépenses relatives à l’espace de travail, cependant, le gouvernement du Québec permet de déduire 50% de ces dépenses.

 

Automobile

Les dépenses déductibles au niveau de l’automobile comprennent : les droits d’immatriculation et permis, les réparations et entretiens, les frais de location, l’essence, les assurances, et les frais de stationnement liés au travail.

Si le travailleur autonome est propriétaire du véhicule utilisé pour fins d’affaires, il peut déduire les intérêts payés sur le prêt contracté pour l’acquisition de l’automobile. Il ne peut toutefois pas déduire son capital investi.

La part déductible des dépenses liées au véhicule à moteur équivaut à la proportion du nombre de kilométrage engagé pour fins d’affaires par rapport au nombre de kilométrages totaux parcourus pendant l’exercice.

 

Repas et frais de représentation

Les repas et frais de représentation comprennent les repas à l’extérieur, certaines dépenses vestimentaires, les cadeaux offerts aux clients. Toutes ces dépenses doivent être engagées dans le cadre des activités professionnelles, afin d’être déductibles.

Le maximum déductible de ces dépenses est 50%.

 

Frais de voyage

Les frais de voyage comprennent les frais de déplacement et les frais de congrès.

Pour ce qui est des frais de déplacement, l’hôtel, les billets d’avion et la location d’automobile sont des dépenses qui peuvent être déductibles, à condition qu’elles soient engagées pour le travail.

Pour ce qui est des frais de congrès, le transport, l’inscription, le logement, la cotisation obligatoire et les repas (à 50%) sont déductibles, à raison de deux congrès par année.

 

Il est important de savoir que toutes les dépenses déductibles pour le travailleur autonome doivent être justifiées. Pour ce faire, il faut s’assurer d’avoir, dans ses archives, toutes les pièces justificatives nécessaires en cas d’une vérification. De plus, la dépense déductible doit être utile ou nécessaire à la génération de produits, ou doit permettre d’économiser.

Si vous désirez en savoir plus ou si vous avez des questions, n’hésitez à visiter notre site internet : www.poncedemetriuscpa.com ou notre page Facebook pro Ponce Démétrius CPA.

 

Il est possible de nous rejoindre au 450-936-3509 dans le cas où vous désirez faire faire vos impôts par une ressource spécialisée. Au plaisir de discuter avec vous. Nous travaillons À DISTANCE également.

 

Le présent texte se veut être une aide et est fourni à titre informatif. Son contenu peut ne pas être exhaustif ou ne pas vous convenir entièrement. Nous vous recommandons de consulter votre expert-comptable chez Ponce Démétrius CPA inc.

 

 PONCE DEMETRIUS CPA INC - SOSprof SOSteacher